Grand PlaceLille Centre Ville Laurent Javoy 8 Min
©Grand Place|Laurent Javoy - Hello lille

La place du Général de Gaulle le cœur battant de Lille

Lieu le plus emblématique de la ville, la place du Général de Gaulle ne laisse personne indifférent. Sans doute grâce aux couleurs des façades qui l’entourent et à ses monuments remplis d’histoire.

L'origine de la Grand Place

Destinée exclusivement au commerce afin de satisfaire le besoin de la population en vivre alimentaire, la Grand Place apparaît au Moyen-Âge.

Construite sur une importante zone marécageuse, elle subit de nombreux travaux d’assèchement pour y accueillir le marché aux grains au XIVe siècle. L’imposante Vieille Bourse, autour de laquelle l’activité marchande se tenait, témoigne de ces échanges et de la richesse de la ville. De nombreux établissements à vocation commerciale, religieuse ou politique s’y installent peu à peu. La place porte le nom du Général de Gaulle depuis 1944, en hommage à l’ancien chef d’État né à Lille.

Pourquoi dit-on Grand Place ?

À l’origine, la place où se tenait tous les échanges commerciaux était immense. Bien qu’elle ait évolué au fil des siècles, la modification la plus importante a lieu au XVIIe siècle : la bourse est construite et sépare alors la Grand’Place et la Petite Place, actuelle place du Théâtre.

Une remarquable architecture

La Grand Place de Lille est le théâtre à ciel ouvert de l’évolution des modes, des coutumes et des influences en termes d’architecture. La position géographique de la ville se ressent visuellement. À côté de la Vieille Bourse, le rang du Beauregard témoigne bien d’une influence flamande, tandis que la Grand-Garde, actuel Théâtre du Nord, représente l’architecture à la française.

Plusieurs grandes figures féminines

Commençons par la colonne de la déesse au boute-feu, une statue érigée en 1845 pour commémorer la Résistance de Lille face aux soldats autrichiens en 1792. Elle est sculptée par Théophile Bra, artiste douaisien, tandis que la colonne est imaginée par l’architecte Charles Benvignat.

Sur sa gauche, les trois grâces qui couronnent le bâtiment de la Voix du Nord sont réalisées par Raymond Couvegnes. Elles symbolisent trois provinces de la région : à gauche, l’Artois portant un terre-neuve, au centre, la Flandre tenant une gerbe de blé, à droite, le Hainaut laissant s’échapper un pigeon voyageur.

Réservez votre activité parmi une multitude d'expériences à vivre

Fermer