Mon panier
Votre panier est vide
  • Hospice Comtesse © Office du Tourisme Lille Fabienne Duong
Lille, ville d'Art et d'Histoire

Lille, ville d'Art et d'Histoire

lille, vieux lille, place aux oignons lille, vieille ville lille
 

Née de l’eau vers l’an 1000

La première trace écrite mentionnant l’existence de la ville de Lille se trouve dans une charte de 1066 par laquelle Baudouin V, comte de Flandre, dote la collégiale Sainte-Pierre.
Dans cet écrit, la ville est nommée Isla, du mot latin insula signifiant littéralement île. En effet, Lille naît de l’eau, celle de la Deûle, rivière secondaire au débit modeste mais située sur un axe de circulation majeur, entre les grandes villes flamandes et les foires de Champagne. La ville se développe initialement sur un point de rupture de charge de la Deûle, qui nécessite le déchargement des bateaux jusqu’à une section plus navigable de la rivière. A ses origines la ville est donc un port, qui préfigure sa vocation de ville marchande. Par succession de politiques matrimoniales, Lille partage l’existence de plusieurs dynasties.


 
 

Tour à tour flamande…

Lille est tout d’abord la possession des puissants comtes de Flandre, convoitée par les rois de France. Après la bataille de Bouvines (1214) où son mari Ferrand de Portugal est fait prisonnier, la Comtesse Jeanne de Flandre gouverne seule et fait de Lille sa résidence préférée.

bourguignonne…

En 1369, Marguerite de Mâle, dernière comtesse de Flandre, épouse en secondes noces Philippe le Hardi, duc de Bourgogne. A la mort de Louis de Mâle en 1384, Lille devient donc Bourguignonne.
La ville connaît alors une période de prospérité. Les ducs en font une de leurs résidences de prédilection, au même titre que Dijon ou Bruxelles. Sous leur gouvernement, Lille est le théâtre de fêtes brillantes. Citons notamment les deux chapitres de la Toison d’Or (1431 et 1436), et surtout l’exubérant Banquet du Faisan (1454). Pour loger sa cour qui compte 1200 personnes, Philippe le Bon ordonne en 1453 la construction de l’immense Palais Rihour.

puis espagnole…

Le sort de Lille bascule à nouveau en 1477, à la mort de Charles le Téméraire. Sa fille, Marie de Bourgogne, épouse Maximilien d’Autriche, fils de l’empereur Frédéric III, de la famille des Habsbourg. Lille fait partie des Pays-Bas espagnols, de Charles Quint à Philippe IV.
citadelle-102
 

Lille devient française en 1667

Mais la rupture majeure de l’histoire lilloise se situe en 1667, lors de la conquête de la ville par Louis XIV, en plein guerre de Dévolution.
Le visage de la ville est profondément modifié par l’introduction du style classique français. Vauban édifie de 1667 à 1670 « la reine des citadelles ». A partir de 1670 un nouveau quartier prend forme : le quartier Royal, remarquable par la régularité de sa voirie. Nobles et notables y bâtissent de somptueux hôtels particuliers. La rénovation gagne aussi la ville ancienne où le Magistrat veille à l’homogénéité des constructions. C’est ainsi que se développent les rangs de maisons presque identiques, alliant le goût français de l’époque aux traditions architecturales locales.
Durant la guerre de Succession d’Espagne, Lille est conquise par les Hollandais et redevient définitivement française en 1713 avec la signature du Traité d’Utrecht.
 

Puissance industrielle au XIXème siècle…

La Révolution voit s’imposer le pouvoir d’une bourgeoisie libérale, dynamique et entreprenante. Sous son impulsion, Lille devient au XIXème siècle une grande puissance industrielle dont les piliers sont la métallurgie, la chimie et surtout le textile (coton et lin).
En 1858, en plein essor industriel, la ville connaît un agrandissement majeur. En annexant les communes voisines de Wazemmes, Esquermes, Moulins et Fives, Lille triple sa superficie et double sa population. De grandes avenues et de vastes places sont aménagées selon le modèle haussmannien pour recevoir d’imposants monuments tels que la Préfecture, le Palais des Beaux-Arts et les facultés.
lille, euralille, visiter lille, visit lille, visite lille

aujourd’hui, carrefour européen et capitale culturelle

La crise industrielle qui fait son apparition dans les années 1970 frappe la ville de plein fouet dans les années 80. Tous les secteurs d’activité sont touchés, à commencer par le textile. Le taux de chômage passe de 3% en 1975 à 13% en 1990.
 
Lille entame alors une période de reconversion basée sur le développement du secteur tertiaire. La ville d’usines et d’ateliers laisse place à une ville de bureaux et de services, et retrouve en quelque sorte sa vocation médiévale de cité marchande. La liaison TGV Lille-Paris en 1993, la création du nouveau quartier Euralille et l’arrivée de l’Eurostar en 1994 sont autant d’atouts qui ont permis à la ville d’entrer avec confiance dans le troisième millénaire.
 
Quatrième métropole française, carrefour international, place économique dynamique, Lille est également « Ville d’Art et d’Histoire », désignée Capitale Européenne de la Culture en 2004. La ville est désormais une destination touristique de premier plan, reconnue pour son cadre de vie accueillant, son patrimoine préservé et sa vie culturelle intense.
NOTRE CENTRALE DE RESERVATION
› Disponibilités en temps réel
› Paiement sécurisé
› Aucun frais de réservation
› Conseil personnalisé

Tél : 0891 56 2004 (€ 0.225 TTC / min)
Depuis l'étranger : +33 (0) 359 579 400
Horaires : Lun au Sam / 9h30-13h00 et 14h00-18h00